Le Traître

De Marco Bellocchio

Avec Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Cândido, Fabrizio Ferracane

Italie, France, Allemagne, Brésil|2019|2h31|vostf

Dans le cadre de la 4ème Journée Européenne du Cinéma Art et Essai

× Coup de coeur ×


Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Au début des années 1980, la guerre entre les parrains de la mafia sicilienne est à son comble. Tommaso Buscetta, membre de Cosa Nostra, fuit son pays pour se cacher au Brésil. Pendant ce temps, en Italie, les règlements de comptes s’enchaînent, et les proches de Buscetta sont assassinés les uns après les autres. Arrêté par la police brésilienne puis extradé, Buscetta, prend une décision qui va changer l’histoire de la mafia : rencontrer le juge Falcone et trahir le serment fait à Cosa Nostra.


× Avant-première × 

 Séance|Dim 13 oct × 16h|

—————————- 

Marco Bellocchio est un cinéaste fasciné par l’histoire de son pays, l’Italie. Si l’auteur a pris pour habitude de questionner et de remettre en cause un certain conformisme en vigueur dans la péninsule en s’attaquant à différents piliers, notamment la famille et la religion, sa riche filmographie – 26 longs métrages à son actif – contient également plusieurs films relatant des évènements historiques importants de l’histoire contemporaine de l’Italie. Buongiorno, notte (2003) s’intéressait ainsi à l’enlèvement et l’assassinat d’Aldo Moro quand Vincere (2009) relatait lui, la montée du fascisme et l’arrivée au pouvoir de Mussolini.

Le Traître (2019) vient s’ajouter à cette liste de films historiques mais en faisant cette fois un pas de côté depuis la politique vers le grand banditisme pour se focaliser sur l’un des symboles les plus sombres de la péninsule : la Camorra. 

Et autant vous le dire tout de suite : tout est fascinant dans ce film, son scénario, sa mise en scène et ses acteurs, en premier lieu l’épatant Pierfrancesco Favino qui incarne avec brio l’ex-mafioso, le “traître” Tommaso Buscetta.

—————————-