lundi 13 février > 18h45

lundi docu

*

L’ erreur serait de concevoir De Humani Corporis Fabrica comme une épreuve. Un film pour estomac bien accroché. Un tour de train fantôme à travers les artères.[…]

Ici, tout n’est que discours bruts, cassants et opérations filmées en très gros plan, le tout sans explication superflue ni concept écrasant. Des images véritablement sidérantes et pas toujours simples à appréhender mais qui, loin de tout sensationnalisme, débordent d’une incroyable humanité. […]

De Humani Corporis Fabrica est ainsi un film d’aventures où tout peut arriver, où l’anatomie est avant tout un champ d’expérimentation comme les chirurgiens qu’ils filment, Paravel et Castaing-Taylor plongent dans les corps sans jamais savoir à l’avance ce qu’ils vont y trouver. En l’occurrence, des paysages intérieurs inouïs, jamais vus, jamais filmés, du moins pas avec autant de sens de la poésie et du fantastique.

De vrais décors de science-fiction, tout en profondeurs inconnues, galaxies infinitésimales, affrontements secrets. Où la caméra flotte, fourrage, triture, avant de quitter le corps et de dévoiler le contexte de l’opération, moment ahurissant qui surprend moins par sa teneur graphique que par le contraste impitoyable avec tout ce qui a précédé.


Libération

*

De Humani Corporis Fabrica

de Verena Paravel, Lucien Castaing-Taylor
Documentaire
France, USA, Suisse I 2023 I 1h58

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement


Avertissement : “Ce film n’est pas à proprement parler un documentaire et présente une succession d’images explicites autour du corps humain dont la brutalité est susceptible de perturber voire de traumatiser le public.”

Il y a cinq siècles l’anatomiste André Vésale ouvrait pour la première fois le corps au regard de la science. De Humani Corporis Fabrica ouvre aujourd’hui le corps au cinéma. On y découvre que la chair humaine est un paysage inouï qui n’existe que grâce aux regards et aux attentions des autres. Les hôpitaux, lieux de soin et de souffrance, sont des laboratoires qui relient tous les corps du monde…

En partenariat avec la Mission Sénior de la Ville de Dunkerque

horaires des séances

  • Mercredi 4 décembre 17h15 / 21h
  • Jeudi 5 décembre 16h45
  • Vendredi 6 décembre 16h / 19h10 séance en présence du réalisateur
  • Samedi 7 décembre 14h30 / 19h10
  • Dimanche 8 décembre 18h15
  • Lundi 9 décembre 16h30 / 21h
  • Mardi 10 décembre 12h10 / 16h15
  • Mercredi 11 décembre 17h15
  • Jeudi 12 décembre 21h
  • Vendredi 13 décembre 18h30
  • Samedi 14 décembre 19h
  • Dimanche 15 décembre 14h / 21h
  • Lundi 16 décembre 16h45 / 19h
  • Mardi 17 décembre 12h10 / 19h
  • Mercredi 18 décembre 16h30
  • Jeudi 19 décembre 19h
  • Samedi 21 décembre 17h
  • Lundi 23 décembre 17h

Lundi 13 février 18h45 – séance unique

bande-annonce