En situant la dénonciation du féminicide autour de la chasse aux sorcières au début du XVIIe siècle dans le pays basque espagnol, le réalisateur argentin poursuit sa réflexion politique sur la condamnation du corps des femmes dans l’espace public à l’oeuvre déjà dans Eva ne dort pas (Eva no duerme, 2015) en élargissant son propos dans un cadre universel et atemporel. Ainsi, l’affirmation de ces femmes condamnées à la mort pour sorcellerie, s’enracine pleinement dans le mouvement féministe contemporain où être sorcière devient un symbole politique fort pour revendiquer la lutte contre l’oppression patriarcale. La reconstitution historique, même si le film est une libre adaptation de la vie réelle du juge Pierre de Rosteguy de Lancre, importe moins ici que la réflexion sur l’exercice contemporain de l’obscurantisme au pouvoir, qu’il s’agisse des rapports interindividuels comme à la tête d’un gouvernement.

Cédric Lépine (Mediapart)

Vortex

de Gaspar Noé
avec Françoise Lebrun, Dario Argento, Alex Lutz
Belgique, France I 2022 I 2h22

Un couple âgé vit dans un appartement parisien submergé de livres et de souvenirs. Lui est cinéphile, historien et théoricien du cinéma qui écrit un ouvrage sur les liens entre le 7e art et les rêves. Elle, psychanalyste à la retraite, est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Amoureux et indispensables l’un à l’autre, ils vont vivre leurs derniers jours.

Par le réalisateur d’Irréversible ; Climax ; Enter the Void

horaires des séances

  • Jeudi 2 juin 20h45
  • Samedi 4 juin 16h30
  • Mardi 7 juin 20h50

bande-annonce