Braguino

De Clément Cogitore

documentaire

France ⎢2017 ⎢50mn

× Lundi Docu ×

Séance ⎢ Lun 24 fév × 19h30 ⎢

× Coup de coeur ×

Tarif unique : 4€


Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées 2 familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche.  Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral.


*

Il y a d’abord Clément Cogitore, le plasticien, l’artiste vidéaste, dont on peut retrouver depuis plusieurs années les travaux mêlant vidéos, photographies et installations dans les plus grandes institutions au monde : Palais de Tokyo (Paris), Haus der Kulturen der Welt (Berlin), MoMA (New York), ICA (Londres), etc.

Il y a également Clément Cogitore, le metteur en scène de spectacle lyrique, auteur en 2019 d’une production des Indes Galantes à l’Opéra National de Paris remarquée pour son audace et sa modernité. 

Il y enfin Clément Cogitore, le réalisateur, auteur de deux films de très grande qualité. Le premier, Ni le ciel, ni la terre, film de guerre puissant, à la lisière du fantastique, sorti en 2015, lui avait valu de nombreuses nominations et un prix à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes. Sa deuxième réalisation, le documentaire Braguino, peut-être moins connue, n’en demeure pas moins remarquable et fascinante. Elle vient confirmer tout le talent d’un jeune homme de 36 ans, passé à ses débuts par le Fresnoy – Studio national des arts contemporains de Tourcoing, qu’on vous conseille (vivement) de suivre dans les années à venir…

*