La Cordillère des songes

De Patricio Guzmán

Documentaire

France, Chili|2019|1h25|vostf 


Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé au nord pour Nostalgie de la lumière et au sud pour Le Bouton de nacre, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l’histoire passée et récente du Chili.


× Ouverture régionale du mois du film documentaire ×

 Séance|Dim 27 oct × 16h|

En présence de Samuel Lahu, chef opérateur

Avec La Cordillère des songes (2019), Patricio Guzmán boucle le dernier volet de sa trilogie impressionnante sur le Chili, après Nostalgie de la lumière (2010) et Le Bouton de Nacre (2015).

Fervent militant du gouvernement Allende, auquel il a consacré un documentaire en 2004, il dresse un parallèle presque mystique entre la cordillère des Andes, incontournable, et l’histoire de son pays. La chaîne de montagnes symbolise tout à la fois un repère incontournable pour tous les Chiliens, une barrière avec le reste du monde, ainsi que la fin, brutale, du régime socialiste d’Allende et la naissance sous Pinochet du néolibéralisme, plus vigoureux que jamais aujourd’hui.

À travers l’imposante cordillère des Andes, le cinéaste chilien fait ainsi le portrait d’un pays qu’il a dû fuir en 1973, et qu’il ne reconnaît plus. 

En partenariat avec Heure Exquise ! et De la Suite Dans les Images