D’Adam McKay

 Avec Christian Bale, Amy Adams, Steve Carell

USA ⎢2019 ⎢2h12 ⎢vostf

× En sortie nationale × Du 13 fév au 5 mars ×



Fin connaisseur des arcanes de la politique américaine, Dick Cheney a réussi, sans faire de bruit, à se faire élire vice-président aux côtés de George W. Bush. Devenu l’homme le plus puissant du pays, il a largement contribué à imposer un nouvel ordre mondial dont on sent encore les conséquences aujourd’hui…


Mais qui est Adam McKay, réalisateur de Vice ?
*
Adam McKay est un réalisateur étonnant. Lui que l’on connaissait réalisateur de comédies folles, dans lesquelles on retrouvait régulièrement son acteur fétiche, le génial Will Ferell, s’attaque depuis plusieurs films maintenant à une critique frontale des dérives de son pays. 
Il s’est tout d’abord intéressé à la spéculation financière acharnée ayant entraîné l’explosion de la bulle financière en 2005, avec Very Bad Cops (2010) puis, surtout, avec The Big Short : Le casse du siècle (2015). Ce dernier, avec son casting très grand public et des pastilles explicatives surprenantes, dans lesquelles on pouvait notamment retrouver dans la même scène la chanteuse pour adolescents Selena Gomez et l’économiste Richard Thaler nous expliquer ce qu’est un « CDO Synthetic », cet obscur titre financier ayant largement contribué à l’effondrement des marchés, permettait à un large public de s’intéresser à ces notions financières en apparence extrêmement compliquées. 
Avec Vice, il vise cette fois Dick Cheney – campé par un Christan Bale métamorphosé – et les pouvoirs presque sans limite du vice-président des États-Unis sous l’administration Bush de 2001 à 2009. 
*